Mère Teresa - Sainte Thérèse De Calcutta

Mère Teresa était une religieuse catholique et une missionnaire connue dans le monde entier. Elle est née le 26 août 1910 sous le nom de Anjeze Gonxhe Bojaxhi dans l'actuelle Skopje, en Macédoine. Les membres de sa famille étaient des catholiques dévoués et charitables d'origine albanaise. Enfant, Anjeze a fréquenté des écoles conventuelles et des écoles publiques. À l'âge de 18 ans, elle prit la décision de consacrer sa vie à l'église.

Premières années

En 1928, la jeune femme s'est rendue à Dublin, en Irlande, où elle a rejoint les Soeurs de Lorette et a pris le nom de Soeur Mary Teresa. Puis, en 1931, après son déménagement en Inde, la jeune religieuse prit sa première profession de vœux. Elle a commencé à travailler avec les sœurs de Loreto en tant qu'enseignante à la High School for Girls de Saint Mary et a exercé son ministère auprès de certaines des filles les plus défavorisées de la communauté locale.

Sœur Teresa a pris sa profession définitive de voeux en 1934. Elle s'est notamment engagée à vivre une vie guidée par les principes de chasteté, de pauvreté et d'obéissance. A cette époque, la religieuse prit le titre de Mère Teresa. Bien qu'elle devienne directrice du lycée Saint Mary's en 1944, la vie de Mère Teresa devait changer radicalement lorsqu'en 1946, la religieuse proclama que le Christ lui avait parlé et l'avait dirigée abandonner son travail éducatif et s'installer à Calcutta afin de servir les plus pauvres frappés, privés de leurs droits et malades dans le monde. Deux ans plus tard, après avoir obtenu l’autorisation de quitter l’école et son couvent, Mère Teresa s’embarqua dans ce qui allait devenir sa mission à vie à Calcutta, où elle ouvrit une école et un hospice.

Ordre des Missionnaires de la Charité

En 1950, Mère Teresa a fondé la congrégation connue sous le nom d'Ordre des Missionnaires de la Charité. Alors que de plus en plus de membres rejoignaient l’ordre et augmentaient les dons, les Missionnaires de la charité ont pu ouvrir un certain nombre de ressources communautaires indispensables, notamment un orphelinat, une clinique familiale, une colonie de lépreux, une maison de retraite et plusieurs cliniques de santé mobiles. En 1971, les maisons de charité de Mère Teresa ont acquis un statut international avec l'ouverture d'une installation à New York. Des années plus tard, en 1985, la célèbre religieuse s’est rendue à la Grosse Pomme afin d’ouvrir une maison appelée Gift of Hope, dédiée aux personnes atteintes du VIH et du sida. Malgré ses modestes débuts, l’Ordre des Missionnaires de la Charité en 1997 comptait plus de 4 000 membres ainsi que des foules de volontaires. L'ordre était également responsable de la création de 610 fondations dans 123 pays du monde entier.

Prix

Parmi les nombreux éloges décernés à l'Ordre des Missionnaires de la Charité et à Mère Teresa elle-même, citons le décret de louange de 1965 rendu par le pape Paul VI, joyau de l'Inde, le Prix Jawaharlal Nehru pour la compréhension internationale, le Prix Ramon Magsaysay pour la compréhension internationale, Le prix Nobel de la paix de 1979 et la médaille d'or du Comité de la paix de l'Union soviétique.

Mort, béatification et canonisation

Après une longue et infatigable carrière auprès des plus démunis, Mère Teresa est décédée en 1997, à l'âge de 87 ans. Elle souffrait d'un certain nombre de problèmes médicaux graves. En 2003, la célèbre religieuse fut béatifié par le pape Jean-Paul II du nom de "Sainte Thérèse de Calcutta" lors d'une cérémonie qui se déroula sur la place Saint-Pierre, au Vatican. Mère Teresa fut canonisée le 16 septembre, devenant ainsi officiellement sainte.

1962
Mère Teresa ( Anjeze Gonxhe Bojaxhi )Sainte Thérèse de Calcutta
Née26 août 1910 dans l'actuelle Skopje, Macédoine
Décédés5 septembre 1997 à Calcutta, Inde
Béatifié19 octobre 2003 place Saint Pierre, Vatican
Canonisé4 septembre 2016 sur la place Saint-Pierre, Cité du Vatican
Les organisationsSoeurs de Loreto; Missionnaires de la Charité
Récipiendaire du prix Ramon Magsaysay pour la paix
Récipiendaire du prix Nobel de la paix1979