Quelles sont les principales ressources naturelles du Portugal?

Le Portugal est un État côtier du sud-ouest de l'Europe situé à l'est de la péninsule ibérique. Le territoire de la nation comprend également plusieurs archipels de l'océan Atlantique, tandis que l'Espagne et le détroit de Gibraltar font partie des États et des entités frontaliers du Portugal. En ce qui concerne la superficie, le Portugal occupe une superficie d'environ 35 560 milles carrés. 35, 320 miles carrés de la superficie totale est la terre tandis que les 240 miles carrés restants sont de l'eau.

La nation, comme toutes les autres nations, dispose d'un certain nombre de ressources naturelles sur lesquelles s'appuyer pour le commerce avec les autres nations et le développement économique. Avec l'intensification des échanges et le développement, l'économie du Portugal est en hausse constante depuis 2014, ce qui s'est également traduit par une réduction des taux de chômage. Parmi les ressources naturelles mentionnées précédemment, on peut citer le poisson, l’énergie hydroélectrique, les forêts, les terres arables, le lithium, l’étain de marbre, l’uranium et le tungstène.

Ressources naturelles du Portugal

Les pêches

La pêche est l'une des principales ressources naturelles du Portugal. Par conséquent, le gouvernement a déployé beaucoup d’efforts pour s’assurer qu’il est vaste et diversifié car c’est une source importante d’emplois.

Les navires de pêche utilisés par les pêcheurs peuvent être classés en fonction des zones qu’ils exploitent. Il y en a qui opèrent localement, d'autres sont côtiers, mais il y a aussi des navires à longue portée qui pêchent dans les eaux profondes. En 2004, les navires de pêche locaux représentaient 87% de l’ensemble de la flotte de pêche. La flotte locale représente environ 8% du tonnage de jauge brute (TJB) du poids total des poissons capturés au Portugal. Ces navires plus petits utilisent des méthodes telles que des hameçons, des filets, des madragues et d’autres méthodes simples de pêche.

Naturellement, les plus petites tailles de ces bateaux et les méthodes de pêche relativement plus simples ne représentent pas beaucoup de production, mais ils constituent toujours une source de revenus pour beaucoup de gens. Ces petits bateaux capturent des espèces de poisson de grande valeur commerciale, notamment le merlu, le sabre noir, le tacaud, le poulpe, la baudroie et d'autres espèces. Outre ces espèces, la méthode de pêche à la senne coulissante extrêmement efficace permet de capturer un grand nombre de sardines.

La flotte de pêche côtière représente les 13% restants des navires de mer. Cependant, malgré leur nombre réduit, la taille plus grande des navires et les techniques de pêche avancées font que ces navires ont un TJB plus élevé (93%) par rapport aux plus petits. Les navires sont équipés pour opérer dans les mers éloignées de la côte et ont la capacité de s'aventurer au-delà de la zone économique exclusive du pays.

Les méthodes de pêche employées par ces grands navires comprennent la senne coulissante, le chalutage et des techniques polyvalentes. Les chalutiers ciblent les espèces de poissons du plateau continental, telles que le merlan bleu, les crustacés, le chinchard et le poulpe. Les crustacés visés comprennent notamment la crevette rouge, la crevette rose d'eau profonde et le homard norvégien.

Globalement, les données de 2004 montrent que les sardines représentent le pourcentage le plus élevé (37%) du total des débarquements en poids. Parmi les autres contributeurs en poids importants figurent le maquereau (9%) et le chinchard (8%). Les mollusques ont représenté la plus grande contribution (22%) du total des débarquements en valeur, les sardines représentant 13%.

Sylviculture

Environ les deux cinquièmes du Portugal sont recouverts de forêts, en particulier dans les régions montagneuses. Le Portugal étant l'un des principaux producteurs de produits issus des arbres, des efforts de reboisement intenses et rigoureux ont été déployés depuis la fin du XIXe siècle. Ces forêts, qui appartiennent pour la plupart à des particuliers, se situent dans des zones ne produisant pas de culture importante pour la consommation humaine et dans des zones soumises à une érosion sévère.

À l'heure actuelle, plusieurs industries mondiales du papier et du liège contribuent à l'expansion de l'économie portugaise. Ces industries sont implantées dans des endroits comme Maia, Setúbal et Figueira da Foz. Le liège est l’une des exportations les plus importantes que le Portugal tire de ses forêts. En fait, le Portugal figure parmi les plus grands producteurs de liège au monde.

Certaines des forêts du Portugal incluent la forêt de Buçaco, la forêt nationale de Choupal et d’autres. Par exemple, la forêt de Buçaco abrite plus de 250 espèces d'arbres et d'arbustes. Parmi les espèces d'arbres, on trouve l'abondante cyprès mexicain (également appelé cèdre de Goa ou cèdre de Bucaco), le chêne, les pins maritimes et bien d'autres. La forêt nationale de Choupal est réputée pour ses peupliers, ses hêtres, ses eucalyptus, ses sycomores et de nombreuses autres espèces d'arbres.

Agriculture

La plupart des agriculteurs portugais pratiquent une agriculture à petite ou moyenne échelle. Cependant, il existe de grandes unités d’agriculture, en particulier celles qui sont davantage axées sur l’exportation de leurs produits. En raison du climat et de la topographie de la nation, une grande variété de cultures peut être cultivée. Ces cultures comprennent les olives, les agrumes, les figues, les bananes, les céréales, les ananas et d’autres cultures. Parmi les produits agricoles les plus compétitifs, on trouve le vin, les tomates, les raisins de table, le bœuf, les légumes-feuilles, les olives et quelques autres. La demande mondiale et nationale pour les produits portugais s’est améliorée régulièrement depuis les années 90 grâce aux meilleures pratiques de commercialisation.

L'importance de l'agriculture pour l'économie ne peut être ignorée. En 2013, le secteur représentait environ 2, 3% du produit intérieur brut (PIB) total du Portugal. Cependant, les niveaux de production agricole au Portugal restent inférieurs à la moyenne établie par l'Union européenne. Le secteur n'a pas pleinement exploité son potentiel en raison de la faiblesse des investissements, des méthodes foncières fragmentées et du faible niveau de technologie.

Autres ressources

Le pays a fait d'énormes progrès dans l'utilisation des ressources éoliennes et hydrauliques pour produire de l'énergie renouvelable. En fait, le Portugal figure parmi les leaders mondiaux de la production d’énergie renouvelable. En 2010, les énergies renouvelables représentaient 52% de l'énergie totale, tandis que ce chiffre était passé à 61, 7% en 2013. L'hydroélectricité et l'éolien représentaient respectivement 30, 4% et 24, 1% du total des énergies renouvelables produites en 2013. En 2016, les besoins en énergie du pays tout entier ont été traités par des sources d'énergie renouvelables pendant quatre jours consécutifs.

L'exploitation minière est également un autre secteur qui repose sur les ressources naturelles. L'exploitation minière est une activité pratiquée depuis les temps pré-romains, lorsque cette région était connue sous le nom de Lusitania. À un moment donné, le Portugal a extrait de l'or. Actuellement, cependant, la nation est leader dans l’exploitation du cuivre, de l’étain, de l’uranium et du tungstène.