Quoi et où est le Castillo de San Marcos?

Le Castillo de San Marcos est un monument national des États-Unis situé dans la ville de St. Augustine, en Floride, du côté ouest de la baie de Matanzas. C'est un fort construit en pierre et considéré comme le plus vieux fort de maçonnerie de la partie continentale des États-Unis. La construction du château de San Marcos a commencé en 1672 et a été achevée en 1695. Le site du monument occupe une superficie de 20, 5 acres. Le fort a été construit avec un matériau résistant au feu. Initialement, la construction a commencé pendant la période d'occupation espagnole, au cours de laquelle la Floride faisait partie de l'empire espagnol. Le noyau de la structure a été achevé en 1695, après de nombreuses modifications et reconstructions. Aujourd'hui, le Castillo de San Marcos est un site historique populaire aux États-Unis et reçoit des milliers de visiteurs chaque année.

Structure du château de San Marcos

Le fort est construit comme un fort étoilé en maçonnerie, avec une coquine, également appelée pierre de taille. Les murs mesurent environ 10 mètres de haut et environ 4 mètres d'épaisseur. Le fort était unique en ce qu'il avait été construit en pierre, contrairement aux anciens forts du même site construits en bois. Il y avait dix forteresses construites avant le Castillo de San Marcos. Le fort était vital lors de la lutte entre les forces espagnoles et britanniques pour le contrôle du sud-est des États-Unis.

Lorsque les Britanniques ont gagné et acquis la Floride, le nom du fort a été changé de Castillo de San Marcos à Fort Marion. Le changement de nom a été fait en l'honneur du général Francis Marion, héros de la guerre d'indépendance américaine. Le fort a ensuite été utilisé comme prison militaire. De nombreux Amérindiens ont été retenus prisonniers à Fort Marion pendant la guerre de Séminole (1835-1842). Pendant la guerre civile américaine, le fort était utilisé par les soldats confédérés. En 1900, le fort a été mis hors service.

Batailles et sièges importants

Au cours des innombrables guerres coloniales des puissances européennes, le Castillo de San Marcos a surmonté la plupart de ces guerres et est resté puissant malgré de nombreuses attaques. Les sièges principaux auxquels le fort a résisté comprennent le siège de 1702 de Saint-Augustin et le siège de 1740 de Saint-Augustin, tous deux initiés par les forces britanniques. La première attaque sur le Castillo de San Marcos a eu lieu en novembre 1702, une semaine seulement après l'achèvement du fort. Cette attaque a été menée par James Moore, qui a utilisé le feu pour attaquer la ville de Saint-Augustin et le fort. Le siège de 1740 s’est avéré l’attaque la plus féroce, les forces britanniques ayant pris le contrôle de la ville pendant un mois, mais le fort a réussi à protéger le contrôle espagnol de l’intérieur de ses murs.

Importance culturelle du site et du monument

Le Castillo de San Marcos est un site vital de l'histoire américaine, car il enregistre les influences de nombreuses cultures. Divers groupes sont associés au site, notamment des Amérindiens, des Espagnols, des Anglais et des Afro-Américains.